Bonjour ! Comment ça va vous ?

Petit soubresaut en l’honneur de Dr. CaSo et de sa photo de truc.

Ce mois-ci, il faut une photo de truc très utile.

Voilà qui laisse de la marge d’interprétation. J’avais envie de détourner le truc, genre une photo de l’homme (qui s’avère fort utile pour laver la voiture, déménager les meubles, changer les joints, sortir les poubelles, changer la litière). J’ai manqué de sujet à photographier en la circonstance.

Alors on va prendre le thème au pied de la lettre…

J’ai hésité entre trois.

La première, qui ne surprendra personne :

U

Après plus de 30 ans de consommation quotidienne, il doit me rester un peu de sang dans la caféine. Et cette machine là, c’est le rêve ! (je précise à ceux qui ont l’oeil aiguisé que derrière la machine, c’est les ingrédients de pâtisserie). Elle s’avère donc très utile pour tenir le coup, pour ouvrir les yeux le matin, pour se remettre d’une dure journée, pour partager un moment ensemble, entres autres services rendus.

Mais c’était trop facile, trop attendu.

Alors j’ai un instant pensé à ça :

50

Très utile pour les photos en conditions de lumière difficile. Très utile pour vous proposer de temps en temps quelques images dont je n’ai pas trop honte, même si j’ai largement ralenti le rythme, j’ai quelques excuses, nous y reviendrons dans quelques temps.

Ce n’est pas volontaire, mais je viens de vous présenter une partie des “petites” choses que mes amis ont eu la gentillesse de m’offrir au dernier tour de cadran. Qu’ils en soient ici remerciés.

Tiens, voilà encore une idée, j’aurais pu vous faire une photo de mes amis, si utiles, indispensables. Mais je ne peux les mettre sur la même, et j’ai toujours quelques réticences à mettre des photos de gens en ligne. Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’ils te fassent.

Et donc, j’ai finalement trouvé quelque chose d’actualité, une photo à tiroir, techniquement sans intérêt, et même moche, mais je n’ai pris là qu’une expression, et elle me fait rire, sans autre prétention.

chartons

Ces cartons me sont en ce moment fort utiles puisque je m’apprête à quitter mon appart. Et il y a de quoi en remplir quelques uns. Ils sont également le terrain de jeu de ma boule de poil adorée même si elle trouve que je suis pénible à l’enguirlander quand elle tente de les déchiqueter en tous petits morceaux. Et la petite boule de poil elle-même est très utile. Petite chose toute chaude et ronronnante, indispensable présence. Et là, telle que vous la voyez, c’est comme je l’ai trouvée, entre “tu m’oublies pas” et “non, ce carton là, c’est le mien!”.