Vous vous souvenez de cette lettre ouverte que je vous ai invité à aller lire ? La suite chez Oxygène ;-)