Peu d’entre vous l’ignorent, en ce moment, je cherche du travail. Des travaux même, puisque l’idéal serait plusieurs petites choses différentes que je puisse faire de chez moi.
Pour trouver, il faut prospecter, et il m’arrive de prendre contact directement avec des sociétés à qui j’estime pouvoir être utile. Ainsi, sur les recommandations de ma maman, je me rends sur un site internet immobilier, spécialisé dans le très haut de gamme (du moins le prétendent-ils), du moins dans le cher, voire très cher, l’unité de mesure, c’est le M€. De fait, le tuyau était loin d’être percé. La première annonce que je lis, un bien à plus de 10 millions d’euros tout de même, rédigé dans un français digne d’une notice technique traduite de l’anglais au chinois, puis au pakistanais, l’indien, le portugais, l’allemand, le suédois, le bengali, le mexicain et enfin le français. Non, sérieusement, les tournures étaient dignes d’un mauvais traducteur logiciel, les accords hasardeux, il manquait des mots, quand il n’y avait pas tout simplement confusion de vocabulaire (je peux imaginer une cour, un court, mais une cours… je ne visualise pas bien). Et tout est à l’avenant.
Je prends donc mon meilleur clavier, cherche le service le plus approprié à contacter, et envoie un petit mail de proposition de services. Je n’en attendais pas un contrat miracle, mais dans le meilleur des cas, une réponse polie toute faite. Ah, ça, j’ai eu ma réponse toute faite…
Je vous la livre comme je l’ai reçue :

”Bonjour,

Nous sommes désolés pour la gêne occasionnée. Merci pour vos remarques ces dernières nous sont utiles pour l’amélioration de nos services. Les annonces nous sont transmises par nos agences partenaires. La qualité et la fraîcheur des annonces sont notre priorité. C’est pourquoi nous travaillons quotidiennement en collaboration avec nos partenaires pour garantir la qualité de nos annonces et pour corriger d’éventuelles erreurs comme celles-ci. Malgré ces contrôles il arrive que certaines annonces passent en ligne.

Aussi, pourriez vous nous préciser la ou les annonces concernées ?

Merci de votre compréhension,

Cordialement,”

La réponse ne s’est pas fait attendre, j’ai commencé par leur demander s’ils lisaient réellement leurs mails, leur ai suggéré de porter plus d’attention aux compétences des-dits collaborateurs, les chargés du contrôle sont manifestement payés à rien foutre, quant à leur signaler “la ou les annonces concernées”, là, faut pas pousser, pour cela, on me paye !
Je ne pense pas avoir de retour de leur part, mais tout de même, c’est plus qu’osé comme procédé. Et pitoyable de voir à quel point certains sites se gavent et s’en fichent ! Il y a près de chez moi un Institut de la Qualité, j’aurais peut-être dû leur transmettre ses coordonnées.