A quelques minutes de la fermeture de la boutique aujourd’hui, entre un monsieur d’un certain âge, manifestement un peu volubile. Il nous salue aimablement (bon point pour lui, ce n’est pas un reflex absolu chez nos gentils clients) puis se retourne vers la porte automatique et la regarde faussement admiratif :

-Ahhh ! ça me rappelle la science fiction d’avant… 2001, Odyssée de l’espace et la musique de Kamasutra !

Ok, je vous le confirme, c’est le printemps, la sève monte, même dans les vieilles branches dont on aurait bien parié qu’elles étaient mortes !

Et comme c’était une journée perle de clients, ma copine de train qui travaille pour une grande chaîne de magasin de cosmétique et soins, s’est vue demander un rendez-vous pour une dépilation. Non que la pratique n’existe pas, mais dans un institut, je ne suis pas certaine que ça corresponde à ce qu’elle pense souhaiter comme traitement !

PS : en parlant d’ouverture, n’oubliez pas le concours !