Jathénaïs

Belle Geek

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 29 juin 2010

Et ça continue...

Et de 6 ! Vous noterez qu’en ce moment, on donne dans le rouge.6 lignes

samedi 26 juin 2010

Quand ça veut pas...

En début d’après-midi, je suis allée faire les courses (oui, j’ai une vie passionnante), et la voiture qui est entrée derrière moi sur le parking et a choisi de se garer à côté de moi (les deux places étant à l’ombre), mais a un peu foiré son braquage et m’a gratifiée d’une magnifique rayure … Je ne vous dis pas ce qu’elle a entendu, faut pas toucher à ma voiture. Non, il faut pas. Je l’ai tellement engueulée qu’elle m’a acheté du polish que j’ai retrouvé sur mon pare-brise. Rien de dramatique, vraiment rien, certes, mais merde quoi !
Bon, une fois la colère passée, ça va, je m’en suis remise, et le reste de la journée s’est très bien passée. Jusqu’ il y a quelques minutes…
Oh la belle rouge !

vendredi 25 juin 2010

Allez, viens boire un ptit coup ...

Billet festif ? Pas spécialement. Mais pas de drame non plus, je rassure mes nombreux lecteurs (ça va vous deux ?). Non, juste une mésaventure du quotidien que je vais vous compter.
De bon matin, mon fils est venu me réveiller comme je le lui avais demandé. Dur. Il est un peu tôt pour moi. On échange trois mots, j’essaye d’enregistrer les informations qui parviennent au cerveau avec la manifeste envie de ne pas s’y attarder. On se marre en voyant la chatte surexcitée comme souvent le soir, qui saute partout, arrive plein pot et se laisse glisser sous un meuble. Pis d’un coup. Spotch !
Spotch ? Y’avait un fond de bruit de verre cassé, mais un peu étouffé ? Quoi c’est ça ??
Et bien, c’est, ou plutôt c’était une bouteille d’un gentil petit Gaillac Doux qui n’avaient rien demandé, surtout pas de finir sur le lino du couloir ! On m’informe qu’en effet c’est une bouteille de vin, qui était sur le bord du buffet (gné ?). Naan, déconne pas, c’est une des bouteilles vides qui attendent dans l’entrée qu’on croise un container ? Si, j’te jure, elle était sur le bord du buffet je l’ai vue tomber.
Que faisait-elle là me direz vous ? Et bien, je n’ai pas de lieu approprié pour garder le vin chez moi. Mais mon couloir est peu éclairé et jamais chauffé directement, c’est donc la pièce la plus stable. Alors j’ai quelques bouteilles sur le buffet (pas de place dans la cuisine, le couloir est grand, c’est là qu’il a atterri, pis d’abord, je le mets où je veux hein). Sauf qu’elles ne sont pas AU BORD ! Donc m’est avis que dans une quelconque chasse au papillon, à la mouche ou je ne sais quel insecte volant, mademoiselle Apple aura eu à passer derrière la bouteille et l’aura rapprochée du bord, pour finalement la coller par terre ce matin…
En attendant, me voilà bien, il n’est pas 7H30, j’ai 75cl de pinard au sol, pas de neurone disponible (juste très envie de dormir), et rien pour nettoyer ça convenablement. Mon seau est percé pour être resté sur le balcon un jour de gel, e n’ai plus de serpillère, la chose étant moins urgente depuis l’arrivée d’un nettoyeur vapeur dans mon doux foyer, le dernier rouleau de papier absorbant est presque terminé. Pis y’a du verre au milieu.
Ramassage des plus gros morceaux, placés délicatement dans un carton pour pouvoir les jeter sans risques. Sacrifice des dernières feuilles d’absorbant, que je prends soin de bien laissé s’imbiber et jette en vrac dans un saladier qui passait par là. Bon, ben on finit à l’éponge, en prenant soin de ne pas se planter un petit bout de verre vicieux (finalement, je préfère les étiquettes qui font le tour complet des bouteilles, ça tient mieux). Le plus gros est finalement fait, je fignole avec quelques serviettes papiers pour assécher, et passe un coup d’aspirateur (avant 8H du mat, j’en reviens pas moi-même et mes voisins ont du apprécier, mais j’ai pas aimé le dernier salon où l’on se marre bien et fort au milieu de la nuit dans la cage d’escalier, alors merde).
Oui, mais. Faut laver. Et le nettoyeur vapeur, je l’ai prêté. On va récupérer le bazar, pas loin heureusement, et me voilà donc en train de laver tout ça.
Pour finir, et pour essayer de retirer un peu l’odeur (c’est mieux que du rouge un blanc doux du matin, mais avant le premier café c’est raide quand même), lingettes parfumées pamplemousse. Mélange détonnant dans un premier temps, maintenant, ça va mieux, quand je suis rentrée tout à l’heure, c’était supportable.
N’empêche, moi, ça m’a tué tout ça !

Et que dire de ma voiture chérie ? J’avais rendez-vous à 10H30 pour lui mettre deux nouvelles chaussures à l’arrière. En or les chaussures. J’arrive pile à l’heure, donne mes clés, m’enquiert de l’heure de retour (11H30), et vais faire un tour au supermarché du coin. Pis je me balade dehors un peu; Pour finir, à 11H20, je reviens. Aïe. Dois-je m’inquiéter de voir ma tuture là où je l’ai posée, avec ses vieilles godasses toujours en place ? Et ben, elle sera entrée en atelier à 45 bien sonnés, pour en sortir un peu après midi.. j’avais que ça à faire, ça tombe bien.
Je vais peut-être faire une sieste avant de me mettre au boulot, j’ai comme un coup de pompe là !

PS : vous vous souvenez que nous avons un concours en route et qu’on attend les votes ? Maintenant que le feuilleton sud africain est terminé, on peut ptet recommencer à jouer non ?

jeudi 10 juin 2010

Et merde !

lineas 4

jeudi 13 mai 2010

Et un et deux, et ...

Décoratif non ?

lineas

page 2 de 2 -